7342

École Nationale Supérieure
des Arts Appliqués
et des Métiers d’Art

63, rue Olivier de Serres
75015 PARIS

Instagram
Youtube
Facebook
Twitter
Nous contacter


Vendredi 1er et
Samedi 2 mars
2024
Le mot du directeur

Bonjour et bienvenue.

Le temps que nous traversons nous oblige à penser demain différemment. Le design et les métiers d’art sont plus que jamais nécessaires, dans un monde où les bouleversements écologiques, numériques et sanitaires appellent une époque de créateurs. En tant qu’École d’arts appliqués, de design et de métiers d’art, l’Ensaama est un lieu où il existe un très fort potentiel d’action et de transformation, et je crois que, dans ce monde qui connait des mutations sans précédent, les métiers qui sont les nôtres peuvent jouer un rôle majeur. L’Ensaama accueille 900 étudiants inscrits sur l’un des 17 parcours qui mènent au Diplôme National des Métiers d’Art et du Design (DNMADE), qui confère le grade de licence, mais aussi dans l’un des 8 parcours de Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués (DSAA), d’un niveau bac+5, ou encore en Master2 en Design. L’ensemble des mentions vous est aujourd’hui présenté au travers de films conçus pour vous, mais aussi grâce aux connexions qui vous sont proposées lors de ces deux journées et qui vont vous permettre de rencontrer professeurs et étudiants. Vous découvrirez la richesse et la diversité des parcours offerts à l’Ensaama. Notre philosophie est de profiter de cette diversité afin de croiser les regards, d’enrichir nos démarches sans esprit réducteur, d’ouvrir le champ des possibles, ce grâce à des cours de grande qualité. Notre volonté d’ouverture à l’international est aussi affirmée par l’accueil d’un bon nombre d’étudiants étrangers, par la mobilité de certains de nos élèves vers des écoles ou des entreprises étrangères ou encore par la participation à des concours internationaux. Nous sommes donc bien connectés à l’Europe et au Monde. L’Ensaama possède une histoire et de là, un caractère qui lui est propre, des spécificités qui estampillent notre École, des particularités et un état d’esprit qui expliquent pourquoi nous pouvons aussi nous appuyer sur un réseau d’anciens étudiants, devenus de grands professionnels, et qui tous demeurent attachés à leur École. La fluidité des parcours, au sein de l’Ensaama ou vers d’autres écoles de design, d’art ou d’architecture, autorise l’étudiant ou l’étudiante à construire un cursus toujours original. Notre École révèle les étudiants au monde et à eux-mêmes, elle les aide à opérer leur déclaration d’intention. En espace comme en objet, en graphisme, en évènement et en ornement, en numérique comme en matériaux ou en spectacle, avec le dessin comme langue commune, tous travaillent dans l’idée d’inventer demain en veillant à garder l’humain et notre environnement au cœur de leurs projets. Bonne visite.
ESPACE

La mention Espace propose trois parcours adaptés aux contextes professionnels des domaines de l'architecture, de l'architecture intérieure, du paysage, de l'environnement urbain ou rural. Les étudiants de chacun des parcours s’ouvrent progressivement durant les trois années aux démarches de projet suivant des échelles et des contextes variés. L'organisation de l'enseignement a pour objectif de former les étudiants aux connaissances théoriques et méthodologiques qui conduisent à la maîtrise de la conception d’espaces habités en relation avec les espaces intérieurs, le patrimoine bâti l'environnement et le mobilier.

ÉVÉNEMENT

Entre gra­phisme, espace, com­mu­ni­ca­tion, la men­tion évé­ne­ment est plu­ri­dis­ci­pli­naire. Fort de ses com­pé­tences trans­ver­sales, le desi­gner évé­ne­ment met en scène l’expression d’une marque dans un lieu par une archi­tec­ture, un volume, un dis­po­si­tif expé­rien­tiel, une expo­si­tion en fonc­tion du contexte : évé­ne­ment, salon, congrès, fes­ti­val, espace public ou de son inter­ven­tion : lan­ce­ment de pro­duit, action cultu­relle, ani­ma­tion inter­ac­tive…


GRAPHISME

La men­tion gra­phisme est consti­tuée de deux par­cours dis­tincts (Iden­tité et stra­té­gie de com­mu­ni­ca­tion et édi­tions-typo­gra­phies). En 1re et 2e année, les deux par­cours béné­fi­cient des cours com­muns (Huma­ni­tés ou Culture design par exemple). L’enseignement des fon­da­men­taux du gra­phisme est pri­vi­lé­gié en pre­mière année (Outils d’expression et d’exploration, Huma­ni­tés) puis se spé­cia­lise en 2e année et 3e année du Dn MaDe. Les ensei­gne­ments pro­fes­sion­nels (Pra­tique de projet par exemple) aug­mentent au cours des trois années de for­ma­tion.

« Le processus n’est jamais simple, mais notre objectif est de nous assurer que le résultat le sera. »

Naoto Fukasawa.
MATÉRIAUX - LAQUE

Du luxe à la déco­ra­tion et la pièce d’exception : ce par­cours unique au monde permet l’acquisition de savoir-faire spé­ci­fiques au métier de laqueur en pri­vi­lé­giant la diver­sité des matières (laques euro­péennes, asia­tique en 2 et 3 dimen­sions, dorure). Ce cursus est des­tiné à former des desi­gners, des arti­sans du luxe et du patri­moine, des déco­ra­teurs en laque aptes à inno­ver avec les tech­no­lo­gies numé­riques de concep­tion et de fabri­ca­tion et à uti­li­ser la com­mu­ni­ca­tion numé­rique pour leurs entre­prises.

MATÉRIAUX - MÉTAL

De la pièce unique à la petite série, du pro­to­type au mobi­lier, ce par­cours de créa­tion métal est des­tiné à former des desi­gners, sculp­teurs, bijou­tiers et orfèvres contem­po­rains. L’enseignement est consa­cré à l’acquisition de savoir-faire spé­ci­fiques, notam­ment la mise en forme des métaux en feuille (unique en France). Les tech­no­lo­gies numé­riques sont ensei­gnées autant dans un objec­tif d’innovation en métiers d’art que pour la com­mu­ni­ca­tion pro­fes­sion­nelle (site web, cata­logue).

« Réanimer, récupérer, réintroduire, restituer, réhabiliter, recycler, repenser, panser, soigner... »

5.5 Designers
MATÉRIAUX - TEXTILE

Appelé à inter­ve­nir dans une variété de domaines tels que le design de mode, les trans­ports, l’architecture ou la com­mu­ni­ca­tion, domaines dans les­quels il construira son exper­tise, le desi­gner tex­tile pos­sède une atti­tude et une culture ouverte sur le monde et géné­ra­liste autant que spé­cia­li­sée dans les maté­riaux souples et le tex­tile.

NUMÉRIQUE

Issu du gra­phisme numé­rique, ce par­cours a pour objec­tif de former les étu­diants à la créa­tion-concep­tion réa­li­sa­tion d’environnements numé­riques rele­vant : du motion design 2D-3D-vidéo, du web-docu­men­taires, d’interfaces gra­phiques de sites web & d’applications mobiles, d’objets connec­tés, de serious-games et de e-lear­ning, d’installations mul­ti­mé­dia, de map­ping,…

OBJET

La mention objet forme des designers capables de concevoir des produits innovants tenant compte des réalités techniques, économiques et sociales, des enjeux culturels et esthétiques. Elle questionne les usages émergents et les problématiques actuelles des entreprises et des institutions afin de proposer des scénarios et des solutions innovantes pour un futur souhaitable. La méthodologie est fondée sur des protocoles d'observation et de recherche où l'expérience est questionnée et les différentes expertises sont convoquées.
L'étudiant est initié à la démarche de projet qui va de l'analyse des usages, à l'élaboration de scénarios, jusqu'à la phase de conception puis de réalisation finale. Les contenus de formation s'appuient sur un socle commun d'enseignements fondamentaux, méthodologiques et transversaux et sur des ateliers de création où s'acquiert la culture projet, et où convergent des savoirs en cours d'acquisition et des pratiques créatives.

« Le design est l’ambassadeur silencieux de votre marque. »

Paul Rand
ORNEMENT FRESQUE

Le par­cours déve­loppe la créa­ti­vité dans le domaine de l’expression murale, en rela­tion avec l’environnement urbain et archi­tec­tu­ral et sous forme de pro­jets. Les appren­tis­sages abordent des tech­niques variées : pein­ture, fresque, sgraf­fito, aéro­graphe, bas-relief et céra­mique murale. L’objectif visé est autant l’esprit d’innovation que l’adaptabilité pro­fes­sion­nelle.

ORNEMENT MOSAÏQUE

Le par­cours com­prend le dessin, la cou­leur et le volume. Il s’appuie sur la mani­pu­la­tion de maté­riaux pérennes verre, émaux, céra­mique, pierres, ou encore béton. Les savoir-faire de la mosaïque sont au ser­vice d’une approche expé­ri­men­tale et per­son­nelle visant à s’inscrire dans une pro­duc­tion liée à l’objet et à l’espace contem­po­rains.

« Le design est une façon de débattre de la vie... »

Ettore Sottsas
ORNEMENT VITRAIL

Un savoir-faire mil­lé­naire au ser­vice de la créa­tion et du patri­moine. Après une acqui­si­tion des prin­ci­pales tech­niques du vitrail tra­di­tion­nel, l’étudiant sera amené à inno­ver et inter­ro­ger la matière du verre dans une approche à la fois concep­tuelle et de pré­ser­va­tion.

SPECTACLE

Ce par­cours forme des sculp­teurs-plas­ti­ciens du décor éphé­mère pour le théâtre, le cinéma, le cinéma d’animation, la publi­cité et l’évènementiel. Les étu­diants apprennent à conce­voir des décors selon des méthodes de réflexion adap­tées. La réa­li­sa­tion de ces élé­ments en volume requiert un appren­tis­sage poussé des tech­niques telles que le mode­lage, la taille directe, le mou­lage, l’usage de maté­riaux com­po­sites, la construc­tion bois ainsi que le tra­vail de trai­te­ment de sur­faces en cou­leur.

« L’essence d’un projet, c’est l’harmonie parfaite entre l’esthétique, l’utile et le juste »

Frank Lloyd Wright
MASTER 2 -
DESIGN, CRÉATION, PROJET, TRANSDICIPLINARITÉ.

Créée à la ren­trée 2015 par la Confé­rence des écoles supé­rieures d’arts appli­qués de Paris — Césaap -, la for­ma­tion Design : créa­tion, projet, trans­dis­ci­pli­na­rité est un diplôme Master 2 déli­vré par le Conser­va­toire Natio­nal des Arts et Métiers — CNAM -. Elle réunit des étu­diants issus des dif­fé­rents champs du design.

MASTER 2 -
STRATÉGIES DU DESIGN

À partir des maî­trises et savoir-faire concer­nant la métho­do­lo­gie de projet, acquis en Diplôme Supé­rieur, les études en Master visent à déve­lop­per les capa­ci­tés de l’étudiant à s’insérer effi­ca­ce­ment dans le monde pro­fes­sion­nel. Elles se fondent sur la connais­sance de l’entreprise, de ses codes spé­ci­fiques, de l’organisation de celle-ci à partir d’approches péda­go­giques sin­gu­lières et ori­gi­nales.